La Guinée des fausses promesses et de l’incivisme étatique

IMG_20171019_184124_361

La Guinée des fausses promesses et de l’incivisme étatique

Remarquablement je me sens confus par la gouvernance de Mr Alpha et du silence de l’opposition face à la misère dont le peuple est entrain d’endurer tous les jours. Presque le besoin se récent partout dans le pays car, la théorie ou les propos propagandistes ont pris le dessus des vrais enjeux dont le gouvernement devraient se préoccuper en fin de créé de lueur d’espoir au prés des citoyens lambda mais hélas.

De surcroît , le peuple ne demande que le minimum, comme les services suivants : de l’eau, l’électricité, le respect des droits humains, le réchauffement climatique, la justice pour tous, les infrastructures sanitaires et scolaires et la promotion de la bonne gouvernance..

1504101495095917394784

Piétiner l’avenir d’une nation durant des années , est une pratique courante de nos dirigeants et de nos opposants de sans repères politiques. Le gouvernement pense berné le peuple à tout moment par des fausses promesses, aujourd’hui la nation guinéenne est plongée dans l’obscurité totale incapable de gérer une situation énergétique durant 7ans, aucune perspective de développement durable pour cette nation et de sa jeunesse désavouée.

Un pays où la nation n’intéresse plus à l’État.

Nos ressources sont exploitées par des entreprises étrangères à travers une conspiration gouvernementale qui ne dis pas son nom.

Nous guinéens, nous méritons mieux que ça…

Signé par : Amadou le politologue Diallo

Homme politique

Adresse : dialloamadou021992@gmail.com

Publicités

​La Guinée de alpha le voyageur et de Cellou le manifestant..

La Guinée de alpha le voyageur et de Cellou le manifestant…

Le peuple dans l’euphorie politique à cause d’une gouvernance de coq à l’âne et d’un opposant en perte de vitesse, voir en manque de stratégie fiable et rassurante au près des vaillants militants sous la pluie des balles et des gaz lacrymogènes 

    Le coq continu à chanter avec des manifestations et l’âne poursuit son voyage à travers les colloques et l’invitation des pays pauvres comme le notre, voulons nous un coq voyageur et de l’âne irréaliste….? Oui le coq voyage pourquoi, pour l’amélioration de nos conditions de vie à travers la signature des accords internationaux bidons et le citoyen lambda ne ressent aucun réel changement politique, économique social et culturel.

   Cellou le manifestant, nous voulons plus des morts ni des accusations envers la police et la gendarmerie car, les élections communales et communautaires détermineront l’avenir de Cellou le manifestant, gagner ou périr.. 

 Alpha le voyageur, nous voulons plus des fausses promesses, ni vos adjectifs qualificatifs envers la jeunesse, les élections communales et communautaires détermineront l’avenir de votre gouvernance politique d’ici 2020, alors gagner ou partez à jamais…

La Guinée n’a plus besoin De chefs voyageurs et manifestants, mais plutôt des chefs qui sont capables de répondre aux besoins de la population. 

   Des responsables en qui le peuple portera son choix, concernant son avenir et le développement intégral de la nation. 

Le ministre k² au carré ,une erreur politique pour le professeur Alpha Condé

IMG_20171019_184124_361

Le ministre k² ,une erreur politique pour le professeur Alpha Condé

L’éducation étant un secteur névralgique.

Aujourd’hui aucun développement n’est  possible sans l’amélioration de notre système éducatif, vous ne pouvez pas croire développer votre nation, si vous n’êtes pas près a revoir le secteur le plus important en matière de gouvernance politique.

L’éducation n’est pas une entreprise de positionnement politique, mais plutôt une entreprise qui privilégie l’émergence de la formation et de l’excellence a tous les niveaux . nous pouvons dire que , le souci majeure du président Condé c’est comment gagner une élection. L’efficacité dun gouvernement se mesure par rapport a l’importance qu’il accord a la formation de la jeunesse . Nous devrions renversé la pyramide ,tout en favorisant un nouveau système éducatif basé sur la compétence et non sur la médiocrité ou par le militantisme politique .

Comment faut-il croire, qu’un ministre de la république et surtout le doyen d’un département le plus important de notre pays , est incapable de défendre son budget face aux élus du peuple. C’est une  honte national de la part de notre gouvernement, car le système Condé favorise la médiocrité et non l’excellence .

Un ministre de l’éducation n’est pas n’importe qui car, nous pouvons déduire que , la nomination d’un cadre au sein d’un tel département, doit être nommé sur la base des critères qui seront édictés par les élus du peuple , avec une compétence requise en matière de gouvernance éducative .

Mais dans un pays , où la première personnalité banalise l’éducation, c’est un pays voués a l’échec…….l’avenir est compromis par des cadres incompétents et véreux, la jeunesse est abandonnée a elle même, car les gens  sensés nous formés, sont a la base de l’inefficacité de notre formation.

Nous aurions souhaités que dans l’avenir, toute nomination concernant le secteur de l’éducation, soit effectué par les élus du peuple , qui sont en mesures d’effectuer des enquêtes séreuses sur chaque prétendant pour le poste concernant l’éducation, pour pouvoir freiner la médiocrité ou l’arrivé de certains ministre – militant a la tête du département de l’éducation…

Le ministre k² au carré est une erreur politique de la part du président Condé de l’avoir nommé, un ministre qui n’est pas en mesure de gérer une crise et ce qui est grave, il qualifie cette grève de illégale et sauvage, sensé aplanir les divergences pour pouvoir rapprochés les solutions , pouvant extirper l’éducation de la crise.

IMG_20171019_184124_361

Aujourd’hui notre pays à besoin de voir  a nouveau la mise en place  des états généraux de l’éducation  et que la porte soit ouverte a toute les entités de la république ,sans tenir compte de nos divergences idéologiques et politiques .

J’espère le président Condé fera le bon choix pour le secteur de l’éducation…

Auteur : Amadou le politologue Diallo

Adresse : 224-623-164-533

Émail : dialloamadou021992@gmail.com

 

 

 

le Gouvernement guinéen menace « tous les enseignants qui… »

le Gouvernement guinéen menace « tous les enseignants qui… »

 

CONAKRY- C’est une journée déterminante qui s’annonce en Guinée ce lundi 27 novembre 2017 en Guinée. Engagé dans une « bataille » avec quelques syndicats de l’éducation qui ont déclenché depuis quelques semaines une grève générale, le Gouvernement guinéen vient de passer à la vitesse supérieure. Dans un communiqué rendu public ce dimanche 26 novembre 2017, le Ministère en charge de l’éducation nationale a mis en garde tous les enseignants qui ne se rendraient pas à leur lieu de service ce lundi 27 novembre 2017.

« Tout enseignant qui ne sera pas à son lieu de travail sera considéré comme démissionnaire », a prévenu le Ministre Ibrahima Kalil Konaté, le Ministre de l’Education nationale.

L’Union syndicale des travailleurs de Guinée a a quant à elle rappelé dans une déclaration que cette grève qui a paralyse le secteur de l’éducation est l’œuvre d’un « groupuscule de dissidents ». Cette organisation syndicale invite à cet effet les enseignants à « refuser la manipulation ».

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 26 novembre 2017 à 22:08

La paix est une ressource rare dans les pays africains, d’après le jeune Latif Oulare 

La paix est une ressource rare dans les pays africains, d’après le jeune Latif Oulare 

La paix

L’unité nationale

Ma paix

Mon unité nationale

               Je vous revendique

Pour enfin bannir la violence

Pour parfaire mon existence

Mieux, je vous exige

                     Ma paix d’humanisme
Fais de ma nation une terre de paix

Où jadis l’honneur soutint

Ma paix de panafricanisme
Erige ma nation

En une terre d’attente

Où les forces vives sont en avance

Qu’ils conjuguent ensemble leurs actions

Qu’est-ce que la paix pour moi ?

Sans avoir un esprit sournois

Je dirai que la paix est synonyme de développement
Qu’est ce que l’unité nationale ?

Ma paix ?

Mon unité nationale ?

Elle est pour moi une exigence

Qui met en avant le développement de mon peuple

Qui combat toutes les haines et ses périples

Et supprime l’ethnocentrisme et son obéissance

Elle est pour moi une obligation pour tous

Pour qu’il ait une vie douce

L’étoile filante du progrès

Elle est comme un succès agraire

La paix

L’unité nationale

Ma paix

Me voici donc te revendiquer

Moi qui ne trouve la paix

Me voici te solliciter

Moi qui ne te goutte jamais

Ni la nuit, ni le jour

Moi qui, par peur, ne dis jamais aux autres « bonjour »

Qui ne dors tranquille quand il pleut

Ou quand le ciel est bleu

D’ethnocentrisme,

De tribalisme,

Ou de régionalisme

         Je ne trouve le repos

Quand il pleut la guerre

Ou quand les gens crient au malheur

Comme s’ils étaient incarcérés dans un cachot

Je me couche de soucis

Et me réveille de chagrin

Dure comme un mandarin

Je tairai si les choses seront adoucies

Ma paix

Mon unité nationale

J’irai te chercher

Où que tu sois perchée

Même si au bord d’un fleuve

Je m’accrocherai à toi pareil à Adam et Eve

Je te chercherai au bord du feu,

J’irai même te chercher au-delà du monde

Je m’enfiche de la souffrance, qu’elle m’inonde

Ou d’un pare-feu

Pour que tu reviennes

Pas comme une hyène

Construire mon peuple

En l’érigeant en une forte équipe

Reviens ma paix,

Viens danser l’amour

Qu’il soit à l’aurore

Viens seulement danser à jamais
Viens chanter la solidarité

Viens parler de la concorde

Viens flatter la fraternité

Viens nous tenir par une même corde

Comme souvenir d’autrefois

Je veux tu le fasses à maintes fois

Combattre et lutter contre la haine

Sois forte comme une baleine

Traverse mon corps et crie : je suis la paix

Circule dans le corps de mes concitoyens

N’oublie pas aussi tous les doyens

Afin que nous crions tous à la paix

En disant

Vive à toi la paix

Et à ton frère l’unité nationale

J’irai te chercher

Auprès des forces divines

Qu’elles nous apprennent ce qu’elles te devinent

Auprès de ceux qui t’ont jadis conservée

Qui ne t’ont jamais privée

Pourquoi pas aux clameurs de la forêt

Aux clabauderies de la faune

Je volerai comme un drone

Pareil à nos parents qui t’honoraient
La paix

L’unité nationale

Ma paix

Reviens clouer les peuples de ma nation

Viens clore l’ethnocentrisme

Invective le régionalisme

Sois la cause que nous dansons

J’irai te demander dans le criard des fusils

En absence de tous ces imbéciles

Qui ne veulent pas du tout ton asile

Qui ne veulent que ta ruine

Ta réussite les causeront une peine

Reviens ma paix

Viens avec ton frère

L’unité nationale

Aidez ma nation, votre terre

Reviens ma paix

Ma mère

Avec les douleurs incessantes

Les gens comprendront que vaut une mère

Si tu comprends mes vers ce que tu es intelligents

Parce qu’elle vaut une lumière

Signé : Latif  Oulare

Le ministère de l’enseignement supérieur : Géniteur des heurs !

Le ministère de l’enseignement supérieur : Géniteur des heurs !
Ces derniers mois, le ministère de l’enseignement supérieur a entamé des réformes au sein du département ; à l’heure qu’il fait ces réformes à généré des pleurs et rires. Notamment, l’exclusion des assistants dans l’augmentation des primes ; et, il parait qu’ils sont sur le point de proposer un projet de décret interdisant les bourses d’études octroyées aux étudiants pour leur prise en charge.
A l’entame de cet article, j’aimerais franchement vous faire comprendre que vos dirigeants ont l’habitude de défendre les intérêts de l’Etat au détriment de la population. C’est ce qui est explique dans les explications de Monsieur le ministre lorsqu’il nous dit : « l’Etat guinéen ne peut se permettre la continuation d’une telle politique, parce que cela n’existe nulle part … » Interdire les étudiants de leurs bourses d’étude ne constitue pas une bonne chose en ce sens que, les étudiants guinéens vivent dans des conditions très déplorables. Si Monsieur le ministre a été étudiant dans ce pays, il aurait compris.
D’ailleurs ces bourses ne font pas l’affaire des étudiants qu’ils reçoivent après chaque trois mois. Le prix des brochures, le déplacement et mangés, pour ces choses, ces bourses que le département veut supprimer ne parviennent pas tout cela. Monsieur le ministre à énuméré les conditions dans lesquelles désormais les bourses seront octroyées ne tiennent pas. Parce que les étudiants vivent les mêmes conditions de vies : la pauvreté et la misère.
En ce qui concerne les assistants, ce sont eux qui font les universités desaujourd’hui, les pseudos titulaires, d’ailleurs nous les étudiants on ne les connaît même pas, se prélassent en seigneur vénéré dans les bureaux sans rien faire. De la première année jusqu’en troisième, il n’y a que ces assistants qui se battent pour les cours.
Exclure ces vaillants professeurs est une injustice pure et simple. Le ministre n’alors que deux options : soit qu’il encourage les assistants par certaine augmentation de leurs primes même s’ils ne seront au même pied d’égalité que les titulaires ; ou soit qu’il oblige ces mêmes titulaires à venir nous dispenser les cours. En dernier les assistants sont dans l’égalité de bannir et la légitimité de bannir les cours. Parce que un adage malinké nous dit : « Vous ne pouvez boire de l’alcool et que c’est moi qui vient raconter les chienneries »

FB_IMG_1509295025338
Dans ce pays, essayons de privilégier la justice, et reconnaissons les biens faits des autres. Pour terminer, j’interpelle le ministre de l’enseignement supérieur à faire preuve de justesse. Qu’ils comprennent et adoptent des réformes conformément aux conditions de la population.

Ibrahima Latif OULARE

Le peuple de Guinée est responsable de sa situation politique , d’après le politologue Amadou Diallo

Le peuple de Guinée est responsable de sa situation politique .

 

 

Lequel de ce pays , le pays où les gens n’ont pas droit a la parole…….. Le pays où nos compatriotes ne sont pas respectés, assassinés comme des moutons …..

Ha le pays là , la loi existe pour une partie du pays , de l’autre côté c’est l’anarchie qui règne ,des coins où les citoyens ne connaissent pas c’est quoi l’autorité, car elle est totalement absente aux yeux des pauvres citoyens ……

La mauvaise gouvernance, aujourd’hui elle est un plat que les citoyens consomme tous les jours , comme si rien n’était , face a une justice partisane qui ne joue pas son rôle d’impartialité entre les citoyens .

Le pays là, il y’a une mouvance présidentielle en perte de vitesse , qui cultive tous les jours la haine, l’hypocrisie, la division , le clientélisme , le népotisme …….l’excès de la gouvernance.

Le pays là, il y’a une opposition ,opposée a elle même , car une opposition est une structure regroupe différente personne qui partageant les mêmes idéologies sur la gouvernance du pouvoir en place ,elle a pour rôle de contrôlé l’action gouvernementale , de proposition de solution de solution , de faire la pression a travers les manifestations politiques. Mais les citoyens constatent aujourd’hui qu’ils n’ont pas d’opposition …………..Pas de stratégie .

IMG_20171019_184124_361.jpg

Le peuple est responsable de toute les situations dont le pays là est victime ….car nous somme les compagnons du mensonge , de la démagogie , nous somme un pays dangereux .

L’histoire nous en dira plus ………

Signé : Amadou le politologue Diallo
Président du Parti RADER

dialloamadou021992@gmail.com

Tel: 623164533